Pas encore inscrit ? S'inscrire

marc dulou mooz

Artiste peintre , toulon - france

Créations

Wave of the silence

Ce tableau est une représentation de la vibration intérieure, ou chacun pourra se faire une idée de l'harmonie ou une certaine musique céleste. L'instrument en lui seul représente une mélodie, chacun peut entendre le son quand le musicien joue d'un instrument mais quand est-il une fois le concerto terminé et se retrouver face à l'instrument seul. Entendez vous la musique, les notes vibraient dans le silence de la salle de concert ou cette note bleue suspendue entre rêve et le clignement de votre paupière. Cette vague de silence est aussi forte et tendre qu'une brise d'été, elle vous enveloppe et vous porte vers l'harmonie.

les monolithes

Suite dans la série rencontres des matières et des mondes, les monolithes représentent l'endurance face aux éléments, la force de la personne dans les plus grands tourments de la vie. Ils peuvent aussi représenter l'énergie primaire de l'être, la force brute et silencieuse qui permet de se relever après un terrible accident de la vie. Sans être le côté sombre de la personne et le refuge des idées noires, ces monolithes immuables face au fil du temps restent les gardiens de la vitalité humaine. Ils pourraient être aussi les grands protecteurs enfouis au fond de l'âme, afin de nous empêcher de sombrer dans la tourmente.

un rêve oublié

Dés l'enfance, nous créons nos propres rêves et nous les mettons bien au chaud au fond de soi pour les garder intacts le restant de notre vie. Mais certains de nos rêves sont tellement enfouis profondément derrière des collines, des forêts imaginaires derrière tant de nuages que nous les avons oublié. Le temps a passé et ils nous reviennent aussi clairs et purs que le jour ou nous les avons enfoui. Sont ils encore réalisables, sont ils encore accessibles et sont ils tout simplement passés de mode. Pourtant quand on les a enfouis nous étions sûrs de les réaliser un jour, quand on aurait la force de le faire, alors doit on garder les rêves de l'enfance pour juste garder une âme d'enfant.

ARCHETS AU VENT", un hommage à Venise.

Relief sculptural en aluminium polychrome. (90 x 70 x 6 cm) Le paysage de GUIL évoque le souvenir d’un concert de musique de chambre auquel elle assistât dans la ville de Venise. Michel POULET au violoncelle.

Le vent du sud

Le vent du sud apporte orages et pluies mais par la même occasion cette pluie amène floraison et bourgeonnement. Vigueur et vitalité pour les plantes et surtout un redoux dans le climat. Comment analyser ce changement tout aussi bouillonnant, et électrique quand le vent devient bourrasque et vous rend fou, ce vent chaud venant des pays chauds vous apporte énervement, irritabilité voire même colère, que de mieux pour se renfermer dans sa bulle et se protéger de ce vent fou et d'attendre l'accalmie pour regarder pousser les plantes après une pluie chaude et douce. On pourrait se croire dans le bush australien avec les couleurs d'ocres et de vert, mais il en est tout autant dans le sud de la France, ou les ocres flamboient sous le vent chaud et orageux du sud.

Magma

Quand l'esprit s'engouffre au plus profond de l'être il descend dans la noirceur et le froid. Mais arrivé au fond l'esprit continue de creuser puis se retrouve face à la création, et à la puissance régénérative. Alors le choc se produit, tel la puissance de la lave d'un volcan, l'imagination se recombine avec l'esprit et remontent des profondeurs gorgé de magma en fusion. La force repousse tout sur son passage, et le côté brûlant du magma remonte par vague vers la surface et la lumière pour créer une nouvelle terre ou l'imagination pourra de nouveau se développer et grandir. Le voyage dans les profondeurs apporte une autre vision, une autre sensation un autre monde, mais au bout du compte le chaos entre l'esprit et l'imagination n'apportent qu'un nouvel état de conscience et de créativité. Un nouveau monde est en train de naître, apportant avec lui de nouvelles idées.

Orphée

Sa femme, Eurydice (une dryade) fut, lors de leur mariage, mordue au pied par une vipère. Elle mourut et descendit au royaume des Enfers. Orphée put, après avoir endormi de sa musique enchanteresse Cerbère, le monstrueux chien à trois têtes qui en gardait l'entrée, et les terribles Euménides, approcher le dieu Hadès. Il parvint, grâce à sa musique, à le faire fléchir, et celui-ci le laissa repartir avec sa bien-aimée à la condition qu'elle le suive et qu'il ne se retourne ni ne lui parle tant qu'ils ne seraient pas revenus tous deux dans le monde des vivants. Alors qu'Orphée s'apprêtait à sortir des Enfers, il n'entendit plus les pas de sa bien aimée et se retourna, perdant à jamais Eurydice.