Pas encore inscrit ? S'inscrire
Retour à la liste des emplois

Coordinateur (trice) du pôle musiques actuelles et cultures urbaines

Musique Spectacles vivants
Partager cet emploi Postuler

Emploi

Type : CDD
Localisation : Rillieux La Pape
Rémunération : SMIC conventionnel (coefficient 255) / variable suivant expérience
Offre expirée

Titre

Coordinateur (trice) du pôle musiques actuelles et cultures urbaines

Description de l'entreprise

La Maison des Jeunes et de la Culture Ô Totem de Rillieux-la-Pape est née en 1967. Son local se situait au 11, avenue Général Leclerc. Elle s’est modifiée et agrandie d’après ses besoins. A ses débuts, la MJC proposait des activités sportives telles que le kayak, le ski, les randonnées pédestres, mais aussi musicales ainsi que des rencontres. Progressivement, elle s’est orientée vers des animations culturelles. De 1978 à 1986, la MJC avait le rôle de centre culturel de Rillieux.

004Le Conseil d’Administration souhaitait que l’association ait une direction. Elle s’est donc affiliée à la FRAL (Fédération Régionale de l’Académie de Lyon) afin de bénéficier du soutien d’une équipe fédérale. Le Conseil d’Administration avait désormais des membres du personnel, des élus locaux, des représentants de partenaires institutionnels et associatifs, mais également des représentants des adhérents parmi ses membres. Le conseil municipal a soutenu le budget de la MJC, ce qui a permis à la structure d’embaucher à plein temps un directeur.

Le centre culturel municipal, l’Espace Baudelaire, naît en 1986. Cela a entraîné une modification dans la programmation de la MJC. Elle a ainsi abandonné une programmation culturelle régulière, mais a tout de même conservé la programmation et la gestion du théâtre jeune public. La structure s’est également ouverte aux jeunes et à la production de projets culturels assez originaux, comme la biennale de la danse et la biennale d’art contemporain, des expositions, la production de spectacles ou des événements d’arts plastiques. Cependant, l’association a su conserver des activités de façon régulière telles que la lecture, la danse ou encore l’écriture.

IMG_4708Depuis 1982, la politique de la ville (CUCS) a permis de développer au niveau local des politiques d’émergence culturelle et de créer un poste d’animateur ayant pour objectif de mettre en place et de soutenir de nouvelles orientations vers le public jeune. La MJC, en s’ouvrant auprès des jeunes de la ville, a créé une troupe de danseurs, les « B Boys Breakers », qui avait une renommée nationale. Cela fut un véritable atout qui a permis d’attirer le public. L’un des piliers capitaux de l’action de la MJC était le poste d’émergence culturelle car les jeunes de la ville représentaient 43% de la population en 1999.

Un programme d’action créé en 2000 entre l’État, la ville et les partenaires institutionnels ont permis à la MJC de lancer des dispositifs dirigés vers les loisirs, l’école, l’orientation professionnelle et le soutien de projets de jeunes. Cela a permis de renforcer les liens entre les structures de la ville et les différentes institutions. C’est grâce au soutien institutionnel que ce secteur a pu se développer et permettre ainsi à la MJC d’accueillir des publics hétérogènes et de tous âges qui peuvent donc participer à des activités et à des événements locaux, aussi bien à Rillieux (le Carnaval), que sur la communauté urbaine de Lyon (la Biennale de la Danse) ou à des événements nationaux (le festival du Printemps de Bourges). Tous ces événements ouvrent à une dimension culturelle plus large, les activités régulières pouvant ainsi offrir des lieux conformes à leur âge et à leurs centres d’intérêts. Aujourd’hui, ces activités sont principalement axées sur la musique et la danse.

En 2005, la municipalité choisit la culture comme priorité et décide d’investir dans un nouveau bâtiment afin d’accueillir la MJC Ô Totem. Elle a été inaugurée en septembre 2009. La nouvelle structure se situe désormais au 9 bis avenue Général Leclerc. C’est un bâtiment écologique qui peut accueillir plus de 600 personnes. C’est aussi 790 mètres carrés de surface totale, dont 690 mètres carrés de surface utile. Elle est dédiée à l’éducation musicale et à la création-expression. L’ensemble des activités d’expressions corporelles sont délocalisées dans un studio neuf situé au 30 avenue Général Leclerc.

Description

Missions:
1/ Participer au développement des projets musiques actuelles et cultures urbaines de la MJC
Coordination / actions culturelles

2/ Développer des actions en lien avec la jeunesse
Accueil, information, accompagnement de projet en transversalité avec les projets de la structure (accueil en résidence, diffusion, etc)

3/ Participer à la coordination des activités de la MJC
Lancement de saison / Fêtes de fin d'activité / Temps forts

Forme du contrat et rémunération : CDD temps plein 35h d'une durée de 24 mois minimum (renouvelable)
Convention Collective Nationale de l'Animation. Adulte Relais
(voir conditions sur www.service-public.fr)
SMIC conventionnel (coefficient 255) / variable suivant expérience

Conditions : BAFA / BEATEP / BPEJPS souhaités (métiers de la culture, médiation culturelle…)
DE Musiques actuelles (souhaité)
Maîtriser, être en capacité d’enseigner ou d’accompagner les pratiques collectives musiques actuelles / urbaines (rap, slam, beatbox, etc) et danse hiphop (serait un plus)
Expérience souhaitée.
Eligibilité au dispositif Adulte Relais (30 ans minimum,..)
Permis auto exigé.

Profil recherché

Profil :
 Bonne capacité relationnelle avec des publics hétérogènes
 Connaissances des musiques actuelles (indispensable) et de la culture Hip-Hop (fortement souhaitée)
 Sens du travail en équipe
 Sérieux / rigueur
 Capacité rédactionnelle
 Bonnes connaissances en bureautique
 Disponible en soirée et weekend
 Impliqué(e), dynamique et créatif(ve)

Postuler

Pensez à protéger vos créations avant de les utiliser sur internet - MyProfilArt propose son propre outil

En savoir plus