Pas encore inscrit ? S'inscrire

Isabelle Carlier

Directeur artistique, Autre - Créateur (Audiovisuel / Cinéma), Chargée de postproduction , Bourges

Présentation

Actuellement, Isabelle Carlier est la directrice de « Bandits-Mages », association consacrée aux arts visuels et cinématographiques d’essai située à la Friche l’Antre-Peaux, à Bourges, en France. Professionnellement engagée comme monteuse de film et programmatrice dans ces champs d’activité, elle suggère et contribue aussi à l’édification de plateaux expérimentaux nationaux et internationaux, à la diffusion des pratiques de recherche de nouvelles formes de création et de vie autonomes (individuelles ou collectives), ainsi qu’à l’échange des idées dans ces domaines. Sa formation procède à la fois d’études artistiques à l’École nationale supérieure d’Art de Bourges, et de son post-diplôme, Collège Invisible (2001), sous la direction de Paul Devautour, ainsi que sa participation au projet "Archéologies futures" de Jocelyne Tournet-Lammer à l’occasion du centenaire de la naissance de Pierre Schaeffer (2009). En 2013 elle rencontre les artistes Annie Sprinkle et Elizabeth Stephens et depuis contribue à leur projet "Ecosex".

Isabelle Carlier is currently director of Bandits-Mages, an association engaged in essay films & video art located at the Friche l’Antre-Peaux in Bourges, France. Professionally active as an editor and curator in these fields, she suggests and contributes to setting up experimental stage pieces nationally and internationally, as well as being engaged in researching and exchanging ideas on new forms of creation and autonomous (collective or individual) ways of life. Isabelle has been trained at the école nationale supérieure d’Art de Bourges, and got a post-diploma under the direction of Paul Devautour, Collège Invisible (2001). In 2009 she worked on "Future archaeologies" project on the centenary of Pierre Schaeffer with Jocelyne Tournet-Lammer. In 2013 Isabelle met artists Annie Sprinkle and Elizabeth Stephens and is now contributing to their "Ecosex" project.

Son actualité