Pas encore inscrit ? S'inscrire

Sarah Huitorel

Styliste, Costumier, Créateur de costumes , Paris - Metz - France

Présentation

À travers mon travail plastique j’allie l’étrangeté de la taxidermie et la beauté de la mode. Par cette association se définit ma démarche artistique : déconstruire le trophée de chasse pour en faire un costume. Par l’adoption de mœurs écologiques envers l’animal, je présente des animaux naturalisés sous la forme de costumes. Au sein de ma démarche, je m’applique à respecter une éthique envers ces êtres. Ainsi ces oiseaux ne sont pas protégés et sont issus exclusivement de mort accidentelle ou naturelle, auprès d’éleveurs de plumes ou au sein des fermes. `

C’est auprès de mon père –qui a collectionné ces êtres pendant sa jeunesse- que j’ai eu le gout et dégoût d’être captivé par ces êtres qui ont fondé ma pratique artistique. Le choix de faire apparaître ces animaux au sein de costumes exprime une volonté de sublimer et mettre en valeur l’animal. Le vêtement permet de briser l’aspect conventionnel de présentation de la taxidermie -un animal figé sur un socle-. La forme du costume permet de faire apparaître et valoriser les détails et couleurs des plumages -il permet également de faire découvrir une grande variété de plumes et oiseaux- mais également d’établir une proximité entre l’homme et l’animal. En effet, le vêtement par sa fonction est en contact avec le corps humain, au sein de mon travail ce sont deux corps -animal et homme- qui se rencontrent. Cela s’inscrit alors comme une sensibilisation de ce que la nature créée et peut nous apporter et qu’il est nécessaire de la préserver. Les spectateurs sont attirés par la beauté du plumage mais se confrontent rapidement à l’origine de cette matière, par la rencontre d’un élément organique -tête, ailes, pattes-. Ainsi se révèle la vérité qui se cache sous la beauté.

J’ai développé mon travail à travers la confection de parure que je créer directement sur le vêtement. A travers ce nouvel aspect de ma pratique je mélange les espèces -à travers leur plumage- pour former une parure hybride à travers la confection de dégradé, oppositions et associations de couleur. J’utilise le vêtement comme une toile blanche et les plumes comme de la peinture pour réaliser un tableau.

À travers mon travail photographique on peut constater que les costumes remplissent leur fonction première : être porté. On peut voir cette action comme une résurrection de l’animal, il revit à travers le corps de l’homme. Mes photographies offrent alors des chimères portant mes costumes dans une nature ou autre lieux. Charmeuse ou perdue, humaine ou animale elles se dévoilent à travers mes photographies.

CV

Visionner mon CV en cliquant ICI

Son actualité

Sarah Huitorel

Sarah Huitorel

a accepté la demande de contact de JFernandes Arte Condesa